Presse

 

 

Article : ORIGINAL JAZZPIRINE QUARTET                 à Grisolles      septembre 2012

http://www.ladepeche.fr/article/2012/09/05/1432108-grisolles-demandez-le-programme.html

 

au Père Louis, Armstrong assurément !

Si vous avez jamais apprécié le vin nouveau, c’était bien ce soir là où il était le plus gouleillant, arrosé d’une ambiance musicale entre les barriques de ce décors conservé ainsi (et classé) pour le bonheur des habitués. Ce soir là le liquide dans les verres s’est mis à tressaillir de bémols capiteux  et de croches pointées vers le ciel, qui allument de malice le regard des dames et de vagues lancinantes l’épiderme des hommes pris et épris dans les danses du charleston, de la beguine et du swing mélangés. Que du bonheur on vous dit !                                                           Journal de Quartier – Ravy Bizar – novembre 2013

 

soirée l’Après au Recantou : dégustations 

Dégustation, oui mais de quoi ? De tout dans cette épicerie culturelle du centre ville de Toulouse, lieu alternatif et ce soir là festif à gogo : dans la musique endiablée de l’Original Jazzpirine Quartet se sont échangés des vins de toutes couleurs, des fruits de toutes saisons, des gourmandises de tout acabit et de l’amitié à foison. Trop de monde pour ce petit local si bien que nombreux sont sur le trottoir glacé de cette nuit hivernale, réchauffés par le tempo enlevé du quartet qui plongeait dans ses réserves pour ressortir des grands crus de Bechet, Armstrong et j’en passe. Noël n’était pas loin, alors chacun est rentré chez lui préparer les guirlandes du sapin avec celles qu’ils avaient encore dans les yeux et les oreilles.

Le Canard du Collectif – Lyz Maitre – décembre 2013

 

Du New Orleans comme si vous y étiez

Quelle idée que d’aller piocher dans les années 20 ? Oui, mais qu’elle est bonne !  Quand on renoue avec Sidney Bechet c’est toute l’ambiance des années folles qui remonte a la surface, c’est tous les démons du swing, de l’improvisation et de l’exubérance qui donnent vie et partagent l’espoir : l’espoir d’une vie meilleure à travers la chaleur des mélodies, l’espièglerie des paroles, la générosité des arrangements. Et c’est toute cette richesse que les deux clarinettes de Roland et Manu savent retranscrire, eux qui ont passé des heures à s’écarquiller les yeux, à s’époumoner les voies aérophages, à s’esgourdire les oreilles en compagnie de leurs idoles, Bechet bien sûr, mais aussi Louis Armstrong, Duke Ellington et tant d’autres.

Merci aux organisateurs d’une soirée un peu folle, beaucoup musicale et énormément fusionnelle.

Gazette Locale – Lucien Grenier - Merville. 31 mai 2014

 

l'Original Jazzpirine Quartet :

Original l’O.J.Q, parce qu’il puise aux sources du jazz, vous savez le jazz new orleans, celui qui décolle les oreilles, claque des doigts, ouvre les papilles et trépigne des pieds ; Original parce que deux clarinettistes parmi les meilleurs concoctent leurs mélodies enchevêtrées et délirantes, complices du banjo et de la contrebasse, trépidant de swing joyeux et chantant. Du bonheur à écouter, à danser même, à partager évidement.                             Journal Associatif – Ralph Pitchoun – Salies du Salat, 21 juin 2014

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×